MeqJ2b
MÈQ FESTIVAL • J2
MÈQ FESTIVAL • J2

pedago  dossier pédagogique   press dossier de presse


Mèq festival • J2

Festival  international d’art numérique performatif de hTh

 

LE 13 OCTOBRE À PARTIR DE 9h00

 

Tarifs : Pass soirée entière 15€ / 10€


 etoile rose-petite-petite Journée d'études

« Nouvelles écritures théâtrales à l’heure du numérique »

de 9h à 17h • ouverte à tous • Entrée Libre

Journée d’études à l’initiative du laboratoire RIRRA21 de l’Université Paul-Valéry-Montpellier 3, organisée dans le cadre du programme « La littérature à l’heure du numérique », en partenariat avec hTh et Languedoc-Roussillon livre et lecture, avec le soutien du master 2 professionnel « Métiers du livre et de l’édition ».

L’immersion quasi permanente de l’individu hypermoderne dans un environnement numérique et médiatique a nécessairement transformé sa manière de percevoir le réel, de lire, d’écrire. De nouvelles formes de textualité s’inventent hors du livre, sur de nouveaux supports, pour des lecteurs ou des spectateurs d’un type nouveau. Au contact des arts numériques performatifs le théâtre s’est enrichi de nouveaux dispositifs d’écriture qui ont permis de réinterroger son essence. Il s’est approprié largement les outils digitaux, a intégré les notions propres au numérique comme l’interactivité ou l’hypertextualité, modelé ses formes d’écriture sur internet, les jeux vidéo, la réalité virtuelle, examinant, dans une perspective souvent critique, la façon dont les médias structurent notre imaginaire et nos comportements intimes. Les chercheurs et praticiens réunis pour cette journée évoqueront ces nouvelles façons de faire jouer la question du texte au théâtre en lien avec les propriétés du medium numérique.

Voir le programme complet de cette journée


 etoile rose-petite-petite Rencontre avec le Réseau Européen de Création Audiovisuelle Contemporaine (ENCAC)

à 17h • ouverte à tous • Entrée Libre

Nous invitons public et entreprises du numérique de la région à venir rencontrer certains directeurs des institutions et festivals membres du réseau ENCAC. Ce réseau international est dédié à la culture et la création numérique, il est financé par le programme Europe Créative de l’Union Européenne. Dirigé par LABoral, Centre d’art et de création industrielle (Espagne), l’ENCAC réunit les institutions ou plateformes européennes les plus engagées et reconnues du secteur : Ars electronica (Autriche), Disk (Alemagne), Resonate (Serbie), Le Lieu Unique (France), hTh - CDN Montpellier (France) et quatre autres collaborateurs non européens : Avatar (Canada), ELEKTRA (Canada), Mutek (Mexique) et Mapping Festival (Suisse).

Premier temps : Présentation des participants, Deuxième temps : Présentation du réseau ENCAC, Troisième temps : « Test de compatibilité » Discussion autour de la relation entre l’art et l’industrie numérique, avec Lucía García, directrice de LABoral - Centre d’art et de création industrielle et Daniel Romero, directeur de Mèq - Laboratoire de création numérique de hTh.

http://encac.eu/
http://www.laboralcentrodearte.org/en

   

etoile rose-petite-petite Sirens

Direction artistique : Novi_sad + Ryoichi Kurokawa

à 19h • durée : 45min

Ryoichi Kurokawa & Novi_sad collaborent pour créer Sirens, un corpus impressionnant de cinq pièces audiovisuelles qui explorent l’esthétique des data. Sirens est un assemblage de créations visuelles obtenues digitalement et de compositions sonores, dont l’intensité varie en fonction de l’évolution de la décroissance économique. Suivant le destin des marchés mondiaux, plus l’économie chute (suivant ce qu’indiquent les data et les index), plus les couples constitués de sons et de suites d’images se développent et se complexifient. Toute désagrégation des fortunes financières influence directement l’émergence d’une énergie créative plus grande, dans une sorte de « lutte à la corde » inversée. Sirens éclaire la relation entre l’image en mouvement, les data et les pratiques cinématographiques. Le titre de cette performance s’inspire de ces créatures de la mythologie grecque qui attirent les marins à se risquer vers les rivages dangereux, comme une métaphore de la ferveur mercantile qui conduit à l’effondrement de l’économie.

 
Conception, Musique : Novi_sad • Visuel : Ryoichi Kurokawa • Directeurs techniques : Novi_sad et Ryoichi Kurokawa • Production : 2012

 etoile rose-petite-petite Inévitable Music

Conception et performance : Sébastien Roux

à 20h • durée : 40min

Depuis 2011, Sébastien Roux travaille sur un cycle de pièces intitulé Traductions. Ce principe consiste à utiliser une œuvre préexistante (peinture, partition ou texte) comme point de départ pour une nouvelle œuvre. Initiée en 2012, Inevitable Music est une collection de traductions sonores des dessins muraux de l’artiste américain Sol LeWitt. Les formes géométriques du dessin déterminent la nature des sons utilisés, l’organisation de ces formes est envisagée comme une méthode de composition. Les Wall Drawings deviennent alors autant de miniatures musicales projetées sur une ligne de haut-parleurs.

 
Production / coproduction : Bourse Institut Français Hors les Murs, ZKM, Muse en Circuit, Deutschlandradio Kultur Soutien : MA scène nationale Montbeliard

 etoile rose-petite-petite Manu/Factory (work in progress)

Conception, création : Transforma (Luke Bennett, Baris Hasselbach, Simon Krahl)

à 21h • durée sous réserve : 1h

Manu/Factory est une installation vivante et une performance scénique inspirées de l’histoire des méthodes de travail, depuis les plus anciens artisans jusqu’aux rythmes quotidiens des usines et lignes de production modernes. Au cœur et autour de la situation scénique, 6 à 8 performeurs, ou travailleurs, exécutent des tâches répétitives, chorégraphiées, ressemblant au dispositif d’une ligne de production. Les trois ou quatre stations de travail comprendront une combinaison de matériel scénique classique, d’outils de base et de constructions types. Le processus de travail sera capturé par une série de caméras permettant au public de concentrer son attention sur quelques tâches condensées, micro-performances en tant que telles. Ces images, concentrées et stylisées, créeront des vignettes soulignant des mouvements autrement imperceptibles. En parallèle, des capteurs reliés à un synthétiseur modulaire produiront des cycles sonores reliés aux actions des travailleurs, produisant des boucles qui définiront le tempo central de la pièce : celui de l’interdépendance.

 
Production Transforma • Un projet soutenu par l’ENCAC

 etoile rose-petite-petite Super-Documentation

(étape de travail projet 3angled)

Conception, création : Varvara y Mar

 

à 22h •

Varvara & Mar est un duo d’artistes formé par Varvara Guljajeva et Mar Canet en 2009, souvent inspiré par l’ère numérique. Ils confrontent dans leur pratique artistique les bouleversements sociaux avec le choc de l’ère technologique. Varvara & Mar sont également férus de cinétique et de projet participatifs, et les intègrent à leur travail. La proposition repose sur une hyper-documentation et sur l’enregistrement de toutes les données générées par les artistes pendant les trois résidences, en utilisant des artefacts de tout type,  des « wereables » (technologies du vêtement) et des appareils mobiles. Une métaphore de notre société moderne et de la nécessité de tout enregistrer, documenter, partager, bien souvent sans penser aux motifs qui nous y poussent.

3angled est une collaboration initiée par hTh, entre trois acteurs culturels du territoire de l’Eurorégion Pyrénées Méditerranée, impliqués dans la création artistique audiovisuelle contemporaine : Humain trop humain - CDN de Montpellier, Eufònic (Territoires de l’Ebre), Addaya Centre d´Art Contemporain (Mallorca, Îles Baléares). 3angled met l’accent sur la manière avec laquelle la création numérique ou audiovisuelle peut questionner et déplacer la création vivante et performative. Les partenaires de ce projet proposent d’accueillir en résidence et de faire circuler au sein de leurs trois établissements un(e) artiste établi(e) dans l’Eurorégion afin qu’il (elle) développe une œuvre. Mèq festival présente ici une étape de travail de l’artiste sélectionné(e) en juin 2017 à l’issue de l’appel à projet 3angled.

 bandeaulogo3angledweb 

 etoile rose-petite-petite Vector Synthesis

De Derek Holzer

à 22h30 • durée : 30mn

Vector Synthesis est un projet audiovisuel d’art computationnel utilisant uniquement des méthodes de projection à base de synthèse analogique et de graphiques vectoriels, afin d’approfondir la relation directe entre son et image. Installation générative ou performance en direct, le projet est conduit par les formes ondulatoires d’un synthétiseur analogique, par les mouvements verticaux et horizontaux d’un simple faisceau de lignes tracées, de points et de courbes à très haute résolution, ouvrant une fenêtre hypnotique sur le processus à travers lequel le son est créé. Le terme « vector synthesis » fait référence à la synthèse de graphiques vectoriels analogiques et au son qui l’accompagne ; il ne doit pas être confondu avec la technique de synthèses de son mixés sous forme ondulaire, qu’avait introduite Sequential Circuits en 1986.


 etoile rose-petite-petite Postcoïtum

musique Jérôme Damien Ravnich et Bertrand Wolff

à 23h30 • durée : 55mn

C’est autour d’une performance de 11 minutes le 11 novembre 2011 que Damien Ravnich (batterie) et Bertrand Wolff (laptop, synth) se rencontrent. Postcoïtum naît de la synergie des deux musiciens autour de compositions instrumentales denses invoquant un sens aiguisé de la narration. Ils construisent alors un paysage sonore nourri de références électroniques, industrielles et rock. En live, ils tentent de poursuivre cette symbiose entre gestuelle instrumentale et électronique.



INSTALLATIONS du 12 au 14 octobre

 

etoile rose-petite-petite Contagion

de Julia Drouhin

Toilettes pour tou{te}s en boucle sonore. Julia Drouhin, franco-australienne basée en Tasmanie, est artiste indépendante, universitaire et curatrice. Elle explore les frictions dans les rapports sociaux à travers des paysages radiophoniques et des performances collaboratives. L’endroit où elle se place et ses terrains de jeu virtuels permettent de revisiter des mythes communs à travers des enregistrements de terrain et des fréquences électromagnétiques, aussi bien que des tissus, des produits comestibles ou des objets trouvés. Son travail a été présenté dans de nombreux festivals en Europe, au Brésil, en Afrique du Sud et en Australie, et également diffusé sur des radios terrestres et des web radios. Elle est chercheur associée au LAMU (Laboratoire d’Acoustique et de Musique Urbaines), membre du comité du Groupe de Recherche de l’International Radio Art (& Creative Audio for Tran-media) et du WAN (Walking Artists Network) .

etoile rose-petite-petite What do machines sing of ?

de Martin Backes

What do machines sing of ? est une machine totalement automatisée, qui répète inlassablement des hits des années 90. Au fur et à mesure que le programme informatique interprète ces chansons chargées d’émotions, il tente d’y ajouter les sentiments humains adéquats. Ce comportement de l’appareil semble refléter, de la part de la machine, le désir de devenir suffisamment sophistiquée pour se doter d’une personnalité propre. Martin Backes est un artiste allemand, créateur de technologies, hacker et compositeur. Dans ses travaux il a recours aux outils technologiques pour rendre compte de certaines fonctionnalités, certains effets, idéologies ou perceptions humaines.


Petits_Black-2atelier2
Vendredi 13 octobre dès 19h et jusqu’à 23h :
pendant que vous assistez aux représentations, confiez-nous vos enfants (de 5 à 10 ans) pour un atelier Openbidouille animé par bololipsum : une séance de découverte musicale et électronique avec bidouillages musicaux à partir, entre autres, de jouets…
 
Tarif pour la soirée : un enfant 10€, à partir du deuxième 5€ : sur réservation au 04 67 99 25 00 ou sur notre billetterie en ligne
 
Accès à l’atelier à 19h, 20h ou 21h.
En partenariat avec Hapax
Plus d’infos http://hapax.fr

avec le soutien de :
encac          Kaliop     banquepopulaireWEB