Lecturas2
LECTURE
Tu peux regarder la caméra ?
LECTURE
Tu peux regarder la caméra ?

pedago  dossier pédagogique   press dossier de presse


Lectures


Tu peux regarder la caméra ?


de

Mohammad Al Attar 

 

Traduit de l'arabe (Syrie) par Leyla Rabih et Jumana Al-Yasiri

avec le soutien de la Maison Antoine Vitez – Centre international de la traduction théâtrale

 

mise en espace

Laurent Berger


Pour soutenir le printemps syrien, Noura réalise des interviews de manifestants arrêtés par le régime de Bachar El Assad. C’est sa manière à elle de faire la révolution, documenter les événements en cours, l’expérience humaine qui traverse l’histoire. Mais peut-on vraiment documenter une expérience de cet ordre-là ? Face à ces destins brisés, Noura ne comprend plus exactement le combat qu’elle est en train de mener et elle sent en même temps la menace qui s’approche et la peur l’envahir peu à peu.


Témoigner à défaut de pouvoir s’engager directement. Damas, automne 2011. Le soulèvement syrien a quelques mois et se heurte à une répression brutale. Noura, jeune femme issue d’une famille assez privilégiée, entreprend de collecter des témoignages de manifestants arrêtés par le régime de Bachar Al Assad et enregistre le récit de leur détention. A défaut de pouvoir s’engager directement, elle voudrait que cette démarche documentaire soit sa contribution à la révolution en cours : il faut que les gens « sachent ». Mais que veut dire « documenter » dans une telle situation ? Les interviews et les récits personnels qu’elle récolte lui demandent un engagement plus important que celui qu’elle avait imaginé. A travers le prisme de la caméra, la frontière entre le témoignage et le récit se brouille. www.maisonantoinevitez.com


Mercredi 10 mai à 19h

Parking souterrain Europa rue Poséidon à Montpellier (possibilité d’y stationner)

Tram ligne 1 et 4 arrêt Place de l’Europe

En partenariat avec la TaM  Montpellier Méditerranée Métropole


Entrée libre

informations réservations : 04 67 99 25 00 / reservation@humaintrophumain.fr