17 - 18 MARS
Acheter un billet
KateMc
IN MANY HANDS
KATE MCINTOSH
IN MANY HANDS
KATE MCINTOSH

pedago  dossier pédagogique   press dossier de presse


IN MANY HANDS

 

Conception et mise en scène : Kate McIntosh


Certains spectateurs auront détruit ou démonté des objets du quotidien pour, à partir des morceaux, inventer de nouvelles choses (Worktable). D’autres auront interrogé une forme de collectivité -  en jetant des meubles sur la scène, en constituant un orchestre de « faiseurs de pluie », collectant leurs propres bactéries et s’imaginant être des oiseaux (All Ears). Ces invitations sont le fruit de l’intérêt de Kate McIntosh pour l’intégration physique, corporelle, du public, et de l’imagination d’un espace social dans lequel les individus doivent explorer la façon dont eux-mêmes s’organisent en tant que communauté. Son nouveau projet In Many Hands pousse ces expériences encore plus loin. Avec In Many Hands, McIntosh se plonge dans le tactile et le multi-sensoriel et invite le public à tester, toucher, écouter, chercher et sentir. Elle s’éloigne cette fois de la scène et incite le public à se prêter à une série de situations sensorielles esthétiques, les invitant à expérimenter par eux-mêmes, à l’aide de matériaux, le phénomène physique. Si c’est en faisant que l’on apprend, ce que l’on apprend ici c’est à sensibiliser ses nerfs, à aiguiser son attention, à mettre sa curiosité au premier plan. In Many Hands est à la fois un laboratoire, une aventure, une façon de méditer, qui propose aux visiteurs de prendre le temps d’explorer en se laissant guidés par leurs désirs, leur flair et leur curiosité. Kate McIntosh est curieuse de la participation des spectateurs, qui explorent ainsi leurs propres motivations et celle du groupe.

 

Kate McIntosh (1974) est originaire de Nouvelle-Zélande ; elle vit et travaille actuellement à Bruxelles. Sa pratique artistique se situe entre la performance, le théâtre, la vidéo et l’installation. Son travail se concentre sur la physicalité aussi bien du performeur que du public, sur la manipulation d’objets et de matériaux, et sur le développement de relations directes avec le public, ou entre les spectateurs eux-mêmes. Le travail de Kate McIntosh est animé par sa fascination pour le détournement d’objets, le jeu avec le rapport à la salle, et l’amour des images théâtrales autant que de leur détournement au second degré. hTh propose de découvrir le travail de cette artiste singulière à travers la présentation de ses trois pièces les plus actuelles, à mi-chemin entre la représentation et l’installation vivante. Les spectateurs seront invités à expérimenter différents dispositifs qui tous permettent de revoir le rapport à la scène, à ce qui s’y produit, et aux relations qu’on tisse avec les objets qui y sont entendus, construits, déconstruits, manipulés. Ce parcours invite à une expérience sensorielle multiple, intense, sans autre risque que d’y découvrir d’autres modes de perception et de relations.

 

Développé en collaboration avec : Arantxa Martinez, Josh Rutter 
• Avec la participation de : Lucie Schroeder • Son : John Avery Lumière et technique : Joëlle Reyns • Direction technique en tournée : Michele Piazzi, Koen De Sager • Conseils artistiques : Dries Douibi, Gary Stevens Assistance studio : Lucie Schroeder • Dessins : Daria Gatti • Production :Sarah Parolin, Linda Sepp
 • Administration et distribution : Ingrid Vranken


Production : SPIN • Coproduction : PACT Zollverein (DE), Parc de la Villette (FR), Kaaitheater (BE), Vooruit Kunstencentrum (BE), BIT Teatergarasjen (NO), Black Box Teater (NO), Schauspiel Leipzig (DE), far festival des arts vivants (CH), House on Fire Network (EU), et Open Latitudes Network (EU). Avec le soutien de : Vlaamse Overheid, Vlaamse Gemeenschapscommissie, NATIONALES PERFORMANCE NETZ (NPN), Pianofabriek kunstenwerkplaats (BE), Tanzfabrik (DE) • SPIN est une structure soutenue par le BUDA Kunstencentrum pour 2017 – 2021•Merci à : Tom Bruwier, Martin Pilz, Andrea Parolin

audiodescription_transpa
Les représentations sont accessibles aux personnes déficientes visuelles grâce à un accompagnement adapté.
Petits_Black-2
Atelier, pendant que les parents voient le spectacle le 18 mars